mercredi 17 décembre 2008

Conspiration de Noël


A Noël, on a (le plus souvent) çà:
.
Noël Noël sur la Terre
Dans le regard pur d'un nouveau né
Noël Noël sur la Terre
Nous apporte la joie, l'amitié...
.
Mais, en ce qui me concerne, je verrais plutôt quelque chose comme çà:
.
- Tu fais quoi pour Noël?
- Je prends deux kilos.
.
ou
.
J'avais mis mes souliers devant la cheminée, le père-Noël m'a apporté des pieds.
.
ou encore, ce brillant proverbe
.
Noël au balcon, enrhumé comme un con.
.
ou même ceci
.



.
.JOYEUX NOËL A TOUS!
.
citations: Gavalda et Geluck

5 commentaires:

isabelle a dit…

Joyeux Noël aussi, miss Lolabebop, et si l'on fait mentir proverbes et adages, peut-être aurons-nous aussi (au secours!) Pâques au tison... aïe aïe aïe!
D'ailleurs, de plus en plus, si nous n'y prenons pas garde, ce ne sera même plus Noël au balcon, mais au Dal, con! On se donne RV un jour ou l'autre dans l'une de ces tentes de la rue du Bac ou de la Banque?
Optimistement vôtre, et heureuses fêtes aux fêtards.
Fleur/Isa

Anonyme a dit…

Euh, si je glisse de nouveau un joyeuses fêtes et une meilleure année nouvelle, à tous et à toutes, je ne fâche personne?
J'aime bien aussi le site mon beau sapin (j'allais chanter roi des forêts, mais comme j'ai l'esprit morbide en ce moment, en réalité je pense: roi des cimetières, vu que finalement il doit bien avoir autant de boîtes en sapin sous la terre... oh, ben c'est mal parti pour la légèreté, ces vacances! allez, je dis quand même, ça sent le sapin, et cette fois pas de (mauvaises) blagues: c'est bien à l'odeur de la résine et des aiguilles fraîches à laquelle je pense: joyeux Noël, donc, hôtesse charmante de ce blog.

Fleur

jordaenne a dit…

Comme j'ai dit Lola je veux vous souhaiter une belle nouvelle année. Bonne chance en 2009.

jordaenne a dit…

gasp,
C'est vrai Lola, j'ai les beaux pieds mais je n'ai pas mille surnoms, je n'ai pas même un surnom. Je ne supporte pas les surnoms.
Mais on ne peut pas etre correcte sur tout alors c'est ok.......
hugs

jordaenne a dit…

ET quelquefois il faut que je retourne pour analyser.

j'aime beacoup cette phrase Noël au balcon,enrhumé comme un con parcequ'il y a beacoup de tension et de paradoxe la et j'aime écrire avec le paradoxe.