mardi 7 septembre 2010

J'ai croisé monsieur Hulot

Il est des moments plein de poésie qui peuvent vous saisir n'importe où, n'importe quand.
Hier en partant travailler, je décélère en voyant un badaud prêt à traverser la rue d'une allure nonchalante.
Je suis à l'arrêt.
Je regarde.
Je souris.
Devant moi se trouve Jacques Tati dans son célèbre personnage ubuesque. Même démarche, même imperméable, sans oublier la pipe et le chapeau.
Défilent alors devant mes yeux des images oubliées depuis longtemps, celles du long bonhomme pratiquement muet. Et me voici partie à rire...
Merci cher inconnu de m'avoir fait oublier, l'espace de quelques secondes au moins, les tracas de la rentrée!

.

6 commentaires:

Bleck a dit…

Absolument, je préfèrerai toujours la poésie du quotidien à ces recueils souvent indigestes... Je te félicite, c'est un privilège que de détecter dans la "grisaille" ces personnages qui dégagent un je ne sais quoi, merci de nous faire partager ce bulle de fraîcheur.

Bleck

pakita a dit…

ces rencontres sont des petits trésors... encore faut-il avoir l'oeil pour les détecter !
Tati... c'était un vrai talent, un vrai humain... Et son monsieur Hulot, un personnage hors du commun.

Sophie a dit…

ah oui superbe merci de le partager avec nous !!!

lolabebop a dit…

@Bleck: tu as trouvé les mots, une véritable buelle de fraîcheur dans une rentrée morose...

@Pakita: bienvenue ici! J'adore tati, j'ai revu récemment les vacances de monsieur Hulot et çà n'a pas du tout vieilli.

@Spohie: De rien chère Sophie, c'est un plaisir!

flou a dit…

ça m'est arrivé cet été près du lac de Come... un vrai bonheur!

lolabebop a dit…

Bienvenue ici Flou! Oui des petits moments comme ceux là çà fait du bien...