mercredi 2 avril 2008

Tu veux ou tu veux pas?

Là on va dans le très très futile...



Lors de mes escapades outre-manche, outre-méditerranée, outre-atlantique (en ai-je oublié?), il nous est arrivé, avec mon ami Alban (pendant que Florentine et Laurette prenaient un malin plaisir à faire du sur place dans des magasins hors de prix dont à chaque fois -quelques heures plus tard- elles ressortaient les mains pleines et les poches vides), il nous est donc arrivé, pour tuer le temps (nous gardions les sacs des précédentes frénésies acheteuses de nos comparses) de jouer à ...

TU COUCHES OU TU COUCHES PAS?

Oui, je sais, on aurait pu nourrir notre esprit des beautés architecturales qui nous entouraient. Mais quand vous êtes coincés entre 25 sacs à surveiller, au milieu de l'artère la plus commerçante de la cité et bousculés de tous côtés par une foule aveugle, VOUS FAITES QUOI, VOUS?

Le jeu consistait à observer la faune locale (et ambulante!) et de dire si oui ou non on pourrait coucher avec celui-ci ou celle-là ( les femmes pour Alban, les hommes pour moi - je précise pour que vous compreniez mieux)

Ainsi les touristes ou autochtones défilaient devant notre désoeuvrement.
Le code était: JB ou JBP (...)
Et çà donnait à peu près çà:

Lola:"Celle-là, elle est pas mal, non?

Alban: JBP, t'as vu l'allure? Tiens, et pour toi, lui là?

Lola: hum...oui, pourquoi pas, JB, il a un joli sourire.

Alban: N'importe quoi! T'es pas difficile!

Lola: Dis-donc? C'est moi qui couche, pas toi, bon alors???..... Et elle? ( devant une autre apparition féminine)

Alban: Elle non, elle louche, JBP!

Lola: Pffff...Où t'as vu çà? Eh, Alban, c'est un jeu! Tu le fais exprès ou quoi?

Alban: C'est pas parce que toi tu dis JB une fois sur trois que je dois faire pareil. Il faut que je le sente! "

Et çà durait un bon moment comme çà.
Jusqu'à l'engueulade finale, fatale.

Lola:"Bon tu m'énerves, tu joues pas le jeu, t'es pas drôle!

Alban: JBP! JBP! JBP!"

SILENCE.

Le temps était cependant passé plus vite.
Et quand Laurette et Florentine réapparaissaient enfin, toutes heureuses de leurs nouvelles acquisitions mais délestées de leurs écus, et qu'elles nous demandaient: "çà va? Vous avez fait quoi?", on répondait d'une seule voix, sans se regarder:

"RIEN"

6 commentaires:

Jarod Bendson a dit…

Auriez-vous donc récemment fait appel à un conseiller IKEA pour dévoiler de la sorte vos vices cachés dans le but sournois d'appâter le client ?

Quelles que soient vos motivations, je vous prie de ne pas oublier que vous jouez dangereusement avec mes propres initiales, ma chère...

ichandrae a dit…

salut Lola,
moi je ne manquerais pas du tout la haute achitecture en jouant un jeu comme ça. ha ha

moi j'ai trouvé les accents en fin. Quand j'ai utilisé les ordinateurs à la bibliothèque les accents français se transformaient en les caractères chinois. J'adore ce forme de l'art mais c'est mieux de jouer un jeu qui est-ce que j'aimerais avoir le sexe avec.... au lieu d'utiliser les caractères chinois en français.
quand même peut-être je pourrais attirer un chinois beau ou une chinoise belle comme ça.

Fleur a dit…

Racontez, racontez, Lola, Jarod est trop timide... de toute façon, qui n'a pas joué à cela (hum)? sauf qu'avec les copains et copines, c'était pas JB o JBP, mais glop et pas glop (on se remet difficilement d'une enfance où a traîné pif gadget!); d'ailleurs, c'est un jeu partagé à tous les âges: du temps de mes premières vacances à Paris, avec une copine, on habitait un hôtel d'un quartier et on passait souvent devant certaines boulangeries et kebabs, du coup, les deux petits vieux qui tenaient une boutique, on avait compris leur petit jeu: oui oui (frénétique) pour les filles et femmes qui leur plaisaient, non non pour les autres... pffff, j'avais eu droit au oui oui, et ma copine au non non! (aujourd'hui, ce serait le contraire, je me suis mochetisée et elle s'est demochetisée, héhé)
Comme quoi, même les occupations les plus... sont bien partagées sur cette Terre!

Anonyme a dit…

Hum... moi, là, le jeu ce serait plutôt est-ce que celui-là il serait d'accord !! Et oui, quand on a passé largement le cap de la quarantaine on chipotte moins !

Kalli..

lolabebop a dit…

@jarod: the initials the initials the initials JB, voilà la mélodie qu'il faut que je me rentre dans la tête afin de ne plus froisser votre ego. Promis j'y travaille!

@ichandrae: j'avoue confusément ne pas toujours comprendre vos écrits. Ai-je un problème?

@Fleur: Il est bon de se sentir comprise, parfois, contre l'adversité ( petit clin d'oeil à Jarod).

@Kalli: Moi je sais bien que vous chipottez encore...Et le jour où vous ne chipotterez plus je me permets de vous dire que je vous tirerai l'oreille et plus vite que çà, encore!

ichandrae a dit…

ha ha.
Bien quand j'ai commencé mon blog en français je n'utilisait pas les accents de français parce que quand j'écivais aux ordinateurs de la bibliothèque j'ai trouvé que les accents français se transformaient en les caractères chinoise.ha ha
vous comprenez cela?ha ha.
Maintenant,j'ai mon nouveau propre ordinateur et les accents marchent bien.
J'adore la calligraphie chinoise mais ce n'etait pas une bonne situation de vouloir ecrire les accents en français et de trouver que les accents français se transformaient en accent chinois. ha ha.

Mais j'ai dis une avatange de cette situation c'est que les caractères chinois peuvent attirer les beau chinois et les belle chinoise qui on peut admirer et coucher avec= absurdité.

est-ce que vous comprenez maintenant? ha ha
maudite je veux vous faire rire.
alors il faut comprendre pour rire.
ha ha