jeudi 29 janvier 2009

Les objets


Pour mon psy je suis un objet d'analyse.


Pour mon amant un pur objet de plaisir.


Je suis même un objet d'art ( mais si! Une photo magnifique dans la chambre de mes parents, prise quand j'avais vingt ans, à côté de ma petite soeur adorée, une photo ENCADREE, s'il vous plaît!)


Mais moi, comme je veux toujours l'impossible, je rêve simplement d'être un objet ( et sujet serait encore mieux! ) d'Amour.


Ambitieux, non?
.

11 commentaires:

Fleur a dit…

Légitime, Lola, ambition légitime...

liza a dit…

Ambitieux, mais surtout naturel...

jordaenne a dit…

Qelle belle présentation Lola. Cette photo est si poignant. Ça peut représenter l'union entre vos parents.
C'est un trésor. Merci pour partager chère Lola.

lolabebop a dit…

@Fleur et Liza:Oui, légitime, naturel, je suis d'accord!!! Il ne vous aura pas échappé que les 2 derniers mots de ce billet se voulaient ironiques.Mais quand même, bordel, C'EST POUR QUAND?!! :-)

@Jordaenne: Merci. HUGS.

isabelle a dit…

"Bordel, c'est pour quand?": aïe! Omnipotence et omniscience ne sont pas les mamelles de votre bloglectrice, Lola, je suis vraiment désolée!

J'aurais plutôt tendance à fredonner mélancoliquement des morceaux de chansons soupirant ainsi:
"La vie s'écoule, la vie s'enfuit
Les jours défilent au pas de l'ennui
(...)
Le temps s'achète au supermarché
Le temps payé ne revient plus
La jeunesse meurt de temps perdu

Les yeux faits pour l'amour d'aimer
Sont le reflet d'un monde d'objets.
Sans rêve et sans réalité
Aux images nous sommes condamnés"
(Vaneigem)

Mais je ne voudrais pas vous rendre encore plus mélancolique, Lola, aussi...
Que dire? patience? ou se mettre à voler des instants qui ressemblent à ce que l'on cherche?
Ma langue au chat (ah non, à Vaneigem, encore!)...

lolabebop a dit…

Merci pour le joli texte (qui ne me rend pas mélancolique). Le "bordel c'est pour quand?" démontre une impatience omniprésente chez moi. Il est vrai que sur les blogs, on ne voit pas le sourire ou la dérision que chacun porte sur soi-même. Soyez rassurée, j'en ai beaucoup, et je voulais ainsi dédramatiser et sourire sur cette "attente" qui n'en est pas réellement une car je profite de la vie du mieux que je le peux!

Mademoiselle Personne a dit…

Tant mieux! même si l'ironie se devinait, l'envie de rassurer pointait!
Tombée depuis sur une vidéo (désuète) qui me semblait encourageante... le piano dit des notes lentes...

Salut sororal, lolabebop!

Mademoiselle Personne a dit…

Ah, flûte, oublié de glisser aussi un lien mélancolique qui me semblait
bien aller
avec votre message...

Kalli a dit…

Sujet... Objet et pourquoi pas verbe et adjectif ?
Déformation professionnelle sans doute.. !!

lolabebop a dit…

@Fleur/Mademoiselle Personne: J'ai bien écouté Lise Médini. "Et je te cherche et je t'appelle, tu es partout dans la maison", et bien j'ai absolumlent regardé partout et le résultat est définitif: il n'est NULLE PART dans la maison!
Quant à la chanson d'Hélène, merci, merci, vraiment, de nous faire revoir le visage et la fragilité de Romy, que j'aime énormément...

@Kalli:Et bien oui! Sujet, verbe, adjectif, complément, je veux bien être tout çà à la fois. Quand je disais que j'étais ambitieuse...:-)

Fleur a dit…

Pour Hélène, c'est presque de la douleur que de l'entendre, mais revoir Romy...

Nulle part dans la maison? Hum, alors, seul recours: laisser sujet objet/complément etc., pour ne plus idolâtrer que le... Verbe!
Comme on nous l'affirme avant tant de vigueur et de certitude:
"Et le Verbe fut chair
Et il a habité parmi nous"

Entendons-nous, Lola? "Il a habité parmi nous!" cherchez bien, oubliez l'objet et trouvez le Verbe!

(soupir: les oreilles athées de Mademoiselle Personne s'insurgent d'entendre Fleur vous parler de verbe devenant chair, ne l'écoutez pas, le croit-elle elle même? non!)